Laver sa lingerie à la main ou en machine ?

4.7/5 - (202 votes)

Quand on aime la lingerie, il est normal de vouloir en prendre soin. Cela permet de la porter le plus longtemps possible. Parmi les soins à apporter à vos sous-vêtements, le lavage est la question qui revient le plus souvent. Alors faut-il laver sa lingerie à la main ou en machine ? Voici quelques éléments de réponse qui vous permettront de conserver vos pièces favorites pendant de nombreuses années.

Lavage à la main ou en machine, quelles différences ?

S’il suffit dans la majorité des cas de se référer à l’étiquette du sous-vêtement pour savoir comment le laver de manière optimale, encore faut-il savoir décrypter les idéogrammes et comprendre la raison du choix de tel ou tel lavage.

Le lavage en machine convient pour la grande majorité des vêtements et sous-vêtements. Il permet de gagner du temps en lavant une grande quantité de pièces. Il est aussi recommandé pour un lavage hygiénique, car la température plus élevée permet, en plus d’être plus efficace sur certaines taches, de tuer les microbes et bactéries.

En revanche, le brassage continu dans le tambour de la machine provoque de nombreuses frictions entre les sous-vêtements, ce qui a une conséquence sur les fibres qui les composent. C’est d’autant plus vrai si vous incluez un cycle d’essorage, voire de séchage. Les fibres vont se casser, les couleurs s’atténuer, et vous risquez vite de perdre l’aspect original de la culotte ou du soutien-gorge qui faisait votre plus grande fierté.

Les sous-vêtements lavables en machine

Il s’agit premièrement de la lingerie en coton, en lin, en polyester, en polyamide, en acrylique ou encore en élasthanne. Ces tissus sont assez solides pour supporter le brassage et la température (une température raisonnable entre 30 et 60 degrés). De manière générale, les culottes basiques de tous les jours, les sous-vêtements de sport, comme les brassières en coton, peuvent sans problème passer à la machine. Ils sont en effet à considérer comme du linge de corps, et leur utilité primera sur la délicatesse du lavage (sauf si en puriste, vous considérez tout élément de lingerie comme délicat).

En revanche, ce n’est pas du tout le cas de la lingerie fine.

Lavage à la main obligatoire

Même si l’étiquette du produit autorise un lavage en machine, sur cycle délicat, ou à basse température, il est préférable de toujours laver à la main vos sous-vêtements de qualité, comme votre lingerie fine ou vos culottes favorites que vous souhaitez conserver très longtemps dans leur état d’origine (couleur, texture, élasticité…). Le coton, composant la majorité des sous-vêtements de qualité, même s’il résiste très bien à la violence d’un lavage en machine, pourra entre vos mains délicates rester tel qu’au premier jour.

En tout état de cause, la soie ne doit jamais être lavée en machine. Pas même avec un programme délicat. Des frottements prolongés avec les autres vêtements ou avec l’acier du tambour du lave-linge auront vite fait de déformer, voire de déchirer le tissu. C’est le même constat pour la laine. Mais les sous-vêtements en laine n’étant pas légion, rappelez-vous simplement de notre conseil pour la lingerie en soie.

Dernier conseil qui a son importance : une fois votre lingerie lavée à la main, ne gâchez pas tout en la mettant au sèche-linge. Bénéficiez également de nos 5 conseils pour laver votre lingerie.

Craquez pour les dernières tendances en lingerie sur Leanelis.com et suivez-nous sur Facebook ou via la newsletter pour ne rien manquer de nos nouveautés et promotions !

4.7/5 - (202 votes)

Noter cet article !

4.7/5 - (202 votes)